L’ACTE DE PIERRE (BG 4)

Traduction de Louise Roy


(Note*)


128 Or le premier jour de la semaine qui est le jour du Seigneur, une foule s’assembla (et) on amena à Pierre 5 de nombreux malades afin qu’il les guérît.

Quelqu’un alors dans la foule s’enhardit (et) dit à Pierre : 10 « Pierre, voici qu’en notre présence tu as rendu la vue à une foule d’aveugles, tu as fait entendre les sourds, tu as fait marcher les 15 infirmes et tu as secouru les faibles et leur as donné la force. Pourquoi, elle, ta fille, vierge (et) belle, qui a grandi 129 en croyant au nom de Dieu, ne l’as-tu pas aidée ? En effet, un de ses côtés est entièrement paralysé et elle gît 5 là dans ce coin, impotente. On voit bien ceux que tu guéris ; ta fille, cependant, tu l’as négligée ».

Alors Pierre sourit et lui dit : 10 « Mon fils, Dieu seul connaît la raison qui fait que son corps n’est pas guéri. Sache donc que Dieu n’est ni faible ni 15 impuissant à accorder sa faveur à ma fille. C’est plutôt pour que ton âme soit convaincue et pour que les gens de cet endroit croient 130 davantage ».

Il regarda alors vers sa fille et lui dit : « Lève-toi de là sans l’aide de personne, si ce n’est de Jésus 5 seul, marche en présence de tous, guérie, et viens jusqu’à moi ». Alors elle se leva et vint jusqu’à lui. La 10 foule se réjouit de ce qui venait d’arriver. Pierre leur dit : « Maintenant votre cœur est persuadé de ce que Dieu n’est pas impuissant 15 à accorder quoi que ce soit que nous lui demandions ». Alors ils se réjouirent davantage (et) ils rendirent gloire à Dieu.

131 Pierre dit à sa fille : « Va-t-en à ta place, assieds-toi et redeviens paralysée, car c’est ce 5 qui est le mieux pour ton profit ainsi que pour le mien ». De nouveau la jeune fille s’éloigna, s’assit à sa place et elle redevint comme elle était auparavant. Toute la foule se mit à pleurer 10 (et) implora Pierre de faire en sorte qu’elle fût guérie.

Pierre leur dit : « Aussi vrai que le Seigneur est vivant, cela lui est profitable, ainsi qu’à moi. 15 En effet, le jour de sa naissance, j’eus une vision du Seigneur, qui me disait : “Pierre, c’est un grand sujet d’épreuve qui vient d’être engendré pour toi 132 aujourd’hui. Cette enfant, en effet, blessera beaucoup d’âmes si son corps demeure en santé”. 5 Mais moi, je pensais que la vision se moquait de moi. (Cependant,) lorsque la jeune fille fut âgée de dix ans, une foule de gens 10 furent tentés à cause d’elle. En effet, un homme d’un riche patrimoine, nommé Ptolémée, vit la jeune fille alors qu’elle se baignait 15 avec sa mère. Il l’envoya chercher pour l’épouser. Sa mère n’accepta pas. Malgré cela, il l’envoya chercher à maintes reprises. Sans cesse (Les pages 133 et 134 manquent) 135 (Les serviteurs de) Ptolémée (ramenèrent) la jeune fille, la déposèrent à la porte de la maison (et) partirent. Or, lorsque je m’en aperçus, moi et 5 sa mère descendîmes et nous trouvâmes la jeune fille avec tout un côté de son corps, depuis les orteils jusqu’à la tête, paralysé et desséché. 10 Nous la prîmes en rendant gloire au Seigneur, qui avait sau[vé] sa servante de l’impureté, [de la] souillure et de la destruc[tion]. Telle est la cause qui 15 [f]ait que la jeune fille (s’est retrouvée et se) [retrouve] encore ainsi aujourd’hui.

Mais maintenant il vous [f]aut connaître ce qu’il advint de 20 Ptolémée. 136 Celui-ci rentra en lui-même et s’attrista nuit et jour de ce qui 5 était arrivé. Par les pleurs abondants qu’il versa, il devint aveugle, si bien qu’il pensa se lever pour 10 se pendre. Ainsi, à la neuvième heure du même jour, alors qu’il se trouvait seul dans sa chambre, il 15 vit une grande lumière qui éclaira toute la maison et il entendit une voix qui lui 137 disait : “Ptolémée, les vases de Dieu ce n’est pas à la destruction ni à la souillure qu’il les a destinés. 5 Quant à toi, qui avais cru en moi, il ne te fallait pas souiller ma vierge, elle que tu dois reconnaître comme une 10 sour, puisque je suis devenu pour vous deux un Esprit unique. Lève-toi donc et va en hâte jusqu’à la maison de l’apôtre Pierre. 15 Là tu verras ma gloire, et il t’expli<que>ra l’affaire”. Ptolémée n’hésita pas et il ordonna à ses serviteurs 138 de le conduire et de l’amener à moi. Parvenu chez-moi, il raconta 5 tout ce qui lui était arrivé par la puissance de Jésus le Christ, notre Seigneur. Alors il vit avec les yeux de sa chair et les 10 yeux de son âme. Une foule de gens mirent aussi leur espoir dans le Christ, (car) il fit pour eux de bonnes choses et les gratifia 15 du don de Dieu. Par la suite, Ptolémée se reposa ; quittant la vie, il rejoignit son Seigneur. 139 Cependant, lo[rsqu’il avait fa]it son testament, il avait légué une partie de sa propriété au nom de ma fille, car c’était à cause d’elle 5 qu’il avait trouvé la foi en Dieu et avait été sauvé. Quant à moi, je fus chargé d’en surveiller l’administration et avec beaucoup de zèle j’y veillai et 10 vendis la propriété. Cependant, Dieu seul le sait, ni (pour) moi ni (pour) ma fille, (lorsque) je vendis la propriété, je n’ai rien retenu 15 du prix, mais tout l’argent je l’envoyai à ceux qui souffrent.

Sache donc, ô Serviteur du Christ Jésus, que Dieu 140 [s’oc]cu[pe de ceux] qui lui appartiennent et qu’il apprête ce qui est bon pour chacun d’eux, même si 5 nous, nous pensons que Dieu nous a oubliés. Maintenant donc, frères, puissions-nous nous affliger, veiller et prier, 10 et la bonté de Dieu jettera son regard sur nous et nous l’attendrons ». Et Pierre prononça tous les autres 15 discours en leur présence en glorifiant le nom 141 du Seigneur, le Christ. Il leur donna à tous du pain. Lorsqu’il l’eût partagé, il 5 se leva et retourna à la maison.

L’Acte de Pierre.

Colophon

142 Dieu des d[ieux] !
Dieu des dieux !
Seigneur des seigneurs !
Roi des r[ois] !


(Note*)